Nouvelles mesures relatives aux importations

Le ministère des Finances a transmis à l’ABEF, une nouvelle instruction à travers laquelle il l’informe de sa décision  de substituer « au paiement cash des importations, actuellement en usage, le recours au différé de paiement de neuf (09) mois, sans que celui-ci n’excède une (01) année, s’agissant des opérations d’importations des produits électroménagers ( les produits blancs et les produits gris) et de téléphonie ». A cet effet, "ces importations doivent être effectuées en FOB. Les opérateurs doivent recourir, en priorité, aux capacités nationales de transport maritime (Pavillon National), chaque fois qu’un tel choix est possible.

L’ABEF précise aussi que « cette mesure relative au règlement FOB de nos importations est à élargir, dans une seconde phase, à l’ensemble de nos importations au plus tard le 31 décembre 2019 » Il convient de comprendre à travers ces nouvelles mesures que le fournisseur étranger qui va expédier sa marchandise en Algérie devra attendre 9 mois pour être payé.

Les opérateurs du secteurs déjà éprouvés par les contraintes liées aux autorisations que délivrent le ministère de l’industrie, feront ainsi face à de nouvelles contraintes.

Le 25 decembre l'ABEF a précisé cette intruction par les clarifications suivantes:

Les opérateurs algériens doivent privilégier le recours au pavillon national (Société de droit Algérien) et donner la priorité à l’armement national, pour le transport maritime de marchandise, chaque fois que cela est possible. Ils sont appelés, a cet effet, à se rapprocher , en premier lieu, des armateurs nationaux, pour vérifier l’existence de liaison et dessertes maritimes avec les pays d’expédition, avant l’exécution de toute opération d’importation, explique l’ABEF. Concernant l’utilisation de l’Incoterm FOB, l’ABEF a indiqué que « les opérateurs sont invités à adopter, en priorité, cet incoterm chaque fois qu’un tel choix est possible.

Ci dessous la note N° 479/dg/2019 du 30 septembre 2019  .

 

Document: